Des Vignerons éco-responsables et éco-citoyens

Précurseurs sur la réduction des traitements à la vigne, nos vignerons
se sont engagés, il y a plus de 10 ans, dans une démarche
agroenvironnementale nommée «  ECOPHYTO  ».
L’agriculture est multiple et il existe différentes méthodes de
préservation des hommes et de son environnement.
Notre objectif  : produire des vins sans aucun résidu de
pesticides.
Cet objectif nécessite une action raisonnée au vignoble et une
observation constante de la vie de la plante.
Les vignerons du Terrassous bénéficient d’un climat méditerranéen
sec (Aspres signifiant aride, pauvre en Catalan) avec plus
de 300 jours d’ensoleillement et 100 jours de vent par an.
Ces conditions climatiques exceptionnelles permettent une
utilisation naturellement limitée des produits phytosanitaires.

Des Vignerons
éco-responsables et
éco-citoyens

Précurseurs sur la réduction des traitements à la vigne, nos vignerons se sont engagés, il y a plus de 10 ans, dans une démarche agroenvironnementale nommée «  ECOPHYTO  ». L’agriculture est multiple et il existe différentes méthodes de préservation des hommes et de son environnement . Notre objectif  : produire des vins sans aucun résidu de pesticides.
Cet objectif nécessite une action raisonnée au vignoble et une observation constante de la vie de la plante. Les vignerons du Terrassous bénéficient d’un climat méditerranéen sec (Aspres signifiant aride, pauvre en Catalan) avec plus de 300 jours d’ensoleillement et 100 jours de vent par an. Ces conditions climatiques exceptionnelles permettent une utilisation naturellement limitée des produits phytosanitaires.

Ecophyto  ?

Il s’agit d’un plan d’action national, piloté par les chambres d’agriculture, visant à réduire
l’utilisation des produits phytosanitaires en France. Cette initiative a été
lancée au lendemain du Grenelle de l’environnement (2008). Dès sa création, Les
Vignerons «  Terrassous  » se sont mobilisés aux côtés des chercheurs, des
techniciens des chambres d’agriculture et ont engagé de nombreuses
actions pour atteindre cet objectif.

Comment ça marche  ?

Pour parvenir aux objectifs de réduction que nous nous sommes fixés,
toute une batterie d’outils ont été mis en place comme  :
• La formation des agriculteurs avec l’obtention d’un «  certiphyto  »
garantissant de bonnes pratiques (certificat individuel délivré pour
chaque exploitant ayant suivi une formation)
• La création d’un réseau de fermes pilotes pour mutualiser les bonnes
pratiques
• La mise en ligne d’un bulletin de santé du végétal qui alerte les
producteurs de l’arrivée de parasites
• Un programme de contrôle des pulvérisateurs qui sont utilisés (un
mauvais réglage induit la dispersion inutile de produits phytosanitaires)

Les contrôles  ?

L’état engage plus de 300 agents sur le territoire pour assurer aux
consommateurs un niveau optimal de qualité et de sécurité alimentaire.
Les mairies, les collectivités, les services départementaux qui gèrent
l’espace public et les routes participent aux actions mises en place.

Les actions supplémentaires ?

Terrassous explore de nouvelles pistes pour la lutte contre certains
parasites (comme le papillon eudemis) en disposant dans le vignoble des
capsules de phéromones pour éloigner le ravageur.
Cette pratique efficace et très respectueuse de l’environnement est
malheureusement coûteuse en temps et investissement pour le vigneron.
Lors des visites du vignoble (balade gourmande, soirée étoilée,…), nos
vignerons expliquent aux visiteurs les démarches culturales et les bonnes
pratiques mises en œuvre tout au long de l’année dans le respect de
l'homme et de son environnement .

Ecophyto  ?

Il s’agit d’un plan d’action national, piloté par les chambres d’agriculture, visant à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires en France. Cette initiative a été lancée au lendemain du Grenelle de l’environnement (2008). Dès sa création, Les Vignerons «  Terrassous  » se sont mobilisés aux côtés des chercheurs, des techniciens des chambres d’agriculture et ont engagé de nombreuses actions pour atteindre cet objectif.

Comment ça
marche  ?

Pour parvenir aux objectifs de réduction que nous nous sommes fixés, toute une batterie d’outils ont été mis en place comme  :
• La formation des agriculteurs avec l’obtention d’un «  certiphyto  » garantissant de bonnes pratiques (certificat individuel délivré pour chaque exploitant ayant suivi une formation)
• La création d’un réseau de fermes pilotes pour mutualiser les bonnes pratiques
• La mise en ligne d’un bulletin de santé du végétal qui alerte les producteurs de l’arrivée de parasites
• Un programme de contrôle des pulvérisateurs qui sont utilisés (un mauvais réglage induit la dispersion inutile de produits phytosanitaires)

Les contrôles  ?

L’état engage plus de 300 agents sur le territoire pour assurer aux consommateurs un niveau optimal de qualité et de sécurité alimentaire. Les mairies, les collectivités, les services départementaux qui gèrent l’espace public et les routes participent aux actions mises en place.

Les actions supplémentaires ?

Terrassous explore de nouvelles pistes pour la lutte contre certains parasites (comme le papillon eudemis) en disposant dans le vignoble des capsules de phéromones pour éloigner le ravageur. Cette pratique efficace et très respectueuse de l’environnement est malheureusement coûteuse en temps et investissement pour le vigneron. Lors des visites du vignoble (balade gourmande, soirée étoilée,…), nos vignerons expliquent aux visiteurs les démarches culturales et les bonnes pratiques mises en œuvre tout au long de l’année dans le respect de l'homme et de son environnement .